Menu
Mai 22

Les familles d’accueil, un bon plan aux USA?

By Christine | Logement , Opinions

Loger chez une famille d’accueil, est-ce que ça en vaut vraiment le coup ? L’idée paraît vraiment chouette. Tu es accueilli chez une famille américaine : tu découvres et partages leur façon de vivre, vous mangez ensemble, vous faites peut-être même des sorties le week-end. Tu es inclus, voire même adopté temporairement par cette famille.
Mais de mon expérience, ça ne se passe pas souvent comme ça.
Il existe une énorme différence culturelle pour le mot « accueil ». Côté français, accueillir quelqu’un chez soi, ça veut dire manger ensemble, discuter, échanger, faire découvrir, partager son temps, avec une envie sincère d’en savoir plus sur son invité. Pour pas mal de familles américaines (pas toutes !) le mot « accueil » n’a pas forcément le même sens. Manger ensemble ? Ça n’est pas vraiment dans la culture américaine de s’asseoir et de manger autour d’une table ensemble. Discuter, échanger, découvrir une autre culture : c’est un truc très européen, aussi. Quand on dit que les Américains ne voyagent pas et ne connaissent pas grand-chose sortis de leur pays, ce n’est pas faux. L’intérêt n’est pas nécessairement dans la découverte de nouvelles cultures.

Exagérons un brin : vivre en famille d’accueil, c’est très proche de vivre avec des colocs pas très intéressant et qui en plus n’ont pas ton âge. Tu payes ta chambre, tu as ta clé et tu peux utiliser le frigo. Si tu as payé pour une demi-pension, tu peux, en rentrant le soir, prendre le sandwich et le string cheese préparés pour toi pour le dîner. Si tu te sens à l’aise, tu peux t’installer dans le couch et regarder la télé avec la famille. Sinon, bin sinon… tu peux toujours t’asseoir à table ou aller dans ta chambre.

Ce que je viens de décrire n’est pas une situation extrême. J’entends souvent ce genre de témoignages. C’est vrai aussi que tu peux tomber sur une super famille américaine et alors là, c’est vraiment énorme. Tu es invité partout : camping, sorties, road-trip pour voir la famille, Thanksgiving etc. Et si en plus ils ont des enfants au lycée, alors là, jackpot ! C’est l’occasion en or pour pouvoir participer à des évènements à l’américaine : matches de football américain ou de base-ball de leur « High School ». Mais disons-le ranchement : c’est rare (RARE) de tomber sur une famille pareille.

Mon conseil : Si tu veux tenter l’expérience famille d’accueil, commence par y rester un mois. Si ta famille est cool, super. Sinon, n’hésite pas à changer de solution logement. C’est souvent faisable avec 30 jours de préavis. Contacte-nous si tu as besoin de conseils à ce niveau-là.

Mai 16

On est sur place: nos séjours aux USA sont donc moins chers.

By Christine | Général

T’es-tu déjà demandé si les conseillers des grands organismes de séjours linguistiques savent en fait de quoi ils parlent ?

Depuis leur bureau à Paris, Lyon, Marseille, Genève, Bruxelles, ou autres, ils renseignent sur des séjours linguistiques à des milliers de kilomètres de chez eux. Ces conseillers ont souvent séjourné quelques mois dans le pays en question, donc certes ils connaissent un peu. Mais même moi qui vis sur place, je trouve parfois difficile de rester au courant de toutes les options existantes et de faire les meilleures recommandations.

Donc, je n’ai rien contre les conseillers en bureau en France, Suisse, ou Belgique. C’est bien de pouvoir les rencontrer en personne ou de pouvoir les appeler entre 9h et 16h, heure française. Mais en même temps, on est au XXIe siècle, à l’ère de Facebook et Whatsapp ! Et Pietaterre, c’est aussi ça : on profite des technologies de notre temps pour, au final, offrir des services d’aussi bonne – voire de meilleure – qualité, tout en étant à des milliers de kilomètres.

Etre sur place, c’est notre force : on connaît vraiment tous les plans étudiants en ville, du moins cher au plus réputé, sans parler de l’accueil sur place qui fait quand même plaisir après de longues conversations Facebook, Whatsapp ou Skype.

Qu’en penses-tu ? Je me trompe ? Est-ce vraiment nécessaire et important d’avoir des bureaux en Europe ? N’est-il pas plus intéressant de pouvoir obtenir des informations fiables de quelqu’un déjà sur place ?

Mai 09

Quentin en colocation avec des Américains

By Christine | Témoignages

Quentin, 22 ans, a travaillé et économisé pour pouvoir s’offrir cette expérience de cinq mois aux Etats-Unis, sans l’aide de ses parents et sans prêt étudiant. Comme quoi, c’est possible ! On l’a placé en colocation sur le campus de San Diego State University (SDSU). Il suivait des cours dans un Community College à 30 minutes en bus. SDSU, c’est le campus à l’américaine : équipe de football américain, basketball, des fraternités, des pom-pom girls, des élections féroces avec affiches et tout pour devenir président de l’Association étudiante. (article sur SDSU à venir). La coloc’ avec des Américains, des vrais de vrais, c’est toute une expérience. J’ai demandé à Quentin si vivre avec des Américains avait vraiment contribué à améliorer son anglais. Voici ce qu’il nous répond.

Oui, ça m’a non seulement permis d’améliorer mon anglais, mais aussi de m’imprégner de leur culture. Le fait de ne pas pouvoir parler autrement qu’en anglais m’a obligé à me débrouiller pour me faire comprendre, pouvoir tenir une conversation avec eux. J’ai aussi appris beaucoup de mots et d’expressions typiquement américaines, voire même californiennes. Des expressions qu’on ne trouve pas dans les livres d’anglais. En gros, j’ai appris à ne pas parler comme le ferait une personne qui a suivi toute sa vie des cours d’anglais sans jamais sortir de chez elle. 

Pouvoir vivre aux USA et être immergé dans la culture américaine, c’est vraiment une expérience à vivre. Malheureusement, une majorité de jeunes qui viennent étudier aux USA se retrouvent en cours et en logement avec tout sauf des Américains.  Triste. Après, je dois quand même préciser que vivre au quotidien en coloc’ avec des Américains, ce n’est pas de tout repos! Il y a un petit choc culturel (Article sur le choc culturel à venir) et il faut un peu de maturité pour bien le vivre.

Prix de son séjour : Immersion PLUS – $7381 pour 5 mois (Ce tarif ne comprend pas le billet d’avion ni la nourriture).

Mai 08

Apprendre l’anglais – sur la plage ou en classe?

By Christine | Général

Apprendre l’anglais, ce n’est pas seulement potasser de la grammaire et du vocabulaire, comme on voudrait nous le faire croire en France.  L’anglais, c’est aussi la prononciation, les intonations, les tournures de phrase. Les Asiatiques, par exemple, prennent énormément de cours de prononciation et d’intonation, en plus des cours de grammaire et vocabulaire. Au final, ils maîtrisent l’anglais, à l’écrit comme à l’oral, bien mieux que les Français. Tout aussi intéressant: les enfants aux USA n’ont quasiment pas de leçons de grammaire à l’école ! Ils apprennent la langue sur le tas, essentiellement à l’oral, en immersion quotidienne.

Culturellement, les francophones donnent beaucoup d’importance à la grammaire et à la théorie. S’il était temps de changer la donne?!

Pietaterre est absolument dans cet état d’esprit – on part du principe qu’apprendre l’anglais dans une salle de classe ou en papotant avec des colocs américains, ça a la même valeur. En fonction de ton profil et de tes objectifs, mieux vaudra investir dans l’un ou dans l’autre. Mais les méthodes se valent largement. Mieux : elles se complètent.

Si tu as le budget et la motivation, offre-toi un séjour de type cours d’anglais+ expérience professionelle+ colocation avec des américains. Tu peux être sûr qu’après 3-4 mois dans ce type d’immersion, tu seras presque « fluent ». Si tu as un plus petit budget, un séjour de type colocation avec des non-francophones + vacances pendant 1 mois pourrait peut-être faire l’affaire et finalement te donner le déclic dont tu as besoin pour t’exprimer en anglais….Il y a tellement d’options possibles pour améliorer son anglais efficacement. La condition évidente, bien sûr, c’est que tu ne viennes pas ici pour te retrouver en colocation avec des Francophones !

Notre conclusion: Apprendre l’anglais en papotant sur la plage avec ton coloc’ américain, c’est tout aussi important que bosser ta grammaire en cours. Il ne te reste plus qu’à convaincre ton prof d’anglais et tes parents 😉 Quentin et Nicolas en témoignent (articles à venir). Ils ont passé un séjour en colocation avec des Américains.

Mai 01

Étudier aux USA pas cher: c’est possible!

By Christine | Général

La réputation des études chères aux USA n’est plus à faire. Mais est-ce toujours la réalité ? Certes, il y a  les universités les plus reputées telles que Harvard, MIT, ou Princeton qui atteignent les $45,000 par an, mais on peut aussi trouver des cours d’anglais complètement gratuits aux Etats-Unis. Bienvenue au pays des extrêmes !

Si ton objectif est d’apprendre l’anglais, l’Angleterre peut sembler plus facile et moins cher qu’un voyage aux USA. Mais à bien y regarder, les États-Unis ne sont pas forcément plus chers. On compare ?

Exemple concret : une école bon marché qui offre 30h de cours d’anglais à Londres et une école qui propose le même service à San Diego. Regarde bien les comparaisons ci-dessous…

Étudier aux États-Unis pas cher, c’est donc tout à fait possible. C’est Audrey, venue en séjour linguistique pour 1 mois, qui me l’a fait realisé. Elle devait venir avec une copine, mais au final sa copine a choisi l’Angleterre. Pas grave! On a placé Audrey en colocation avec d’autres étudiants dans une maison à Pacific Beach (600 mètres de la plage) et en cours d’anglais dans une école à 30 minutes en bus. À la fin de son séjour, elle m’a avouée avoir été surprise par le prix du séjour (pas cher). Sa copine était en galère à Londres et avait payé un peu plus qu’elle pour son séjour. ( témoignage d’Audrey à venir!).

Donc s’il y a une leçon à en tirer c’est que les États-Unis regorgent de bons plans et que ça peut être moins cher que l’Angleterre. Pour le même prix, billet d’avion compris, tu préfèrerais te retrouver en Californie au bord de la plage ou dans la grisaille de Londres?

Mai 01

100 bonnes raisons d’étudier aux USA

By Christine | Général

En ce 1er Mai, c’est la Fête du Travail en France, mais ici c’est un jour comme les autres…on bosse dur! Aujourd’hui, on lance le blog Pietaterre avec comme objectif d’écrire 100 articles sur 100 bonnes raisons d’étudier aux USA !!! Rien que ça. A travers notre expérience sur le terrain et les témoignages des étudiants partis avec Pietaterre, ça ne devrait pas être trop difficile. On espère qu’à travers ce blog, on arrivera aussi à:

  • Casser un peu l’image des USA comme étant une destination super chère ou super difficile pour étudier
  • Vous donner l’envie de venir nous voir pour 1 mois, 9 mois, ou 3 ans!! Il y a des bons plans pour tous les budgets et tous les profils.

N’hésitez pas à mettre des commentaires, partager vos bons plans,  ou poser des questions (même celles qui ont l’air stupide, on ne juge pas ;).